RECOMMANTATIONS DU 4EME CONGRES DE LA SAMG

recommandations du 4 eme congres de la société algérienne de médecine générale

Recommandations du 4° congres Constantine

Le vendredi 04 et samedi 05 décembre 2015 a la salle Malek Haddad ( inauguration ) et à l université islamique Emir Abdelkader a Constantine , se sont déroulés les travaux du 4° congres national de la SAMG ( conférences , nombreux ateliers et posters ) dont le thème était  «  LE DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN MEDECINE GENERALE DANS LE MONDE ARABE » avec la participation d’intervenants internationaux représentants de la WONCA , de l OMS  ,des pays  tels que la Jordanie, le Liban ,la Tunisie et la France ainsi que des représentants d’associations et syndicats nationaux  des médecins  (UMA,SNPSP,SNML,UGTA) , les représentants du Conseil National  de l’Ordre des médecins et un groupe de jeunes étudiants en médecine  ; ainsi que des participants  venus de toutes les wilayas du pays .

Les principales recommandations de ces manifestations sont les suivantes :

Du panel des organisations nationales : (UMA ,SNPSP,SNML,UGTA ,CNOM,SAMG et étudiants de médecine)

  1. Nécessité d’une coordination entre les instances s’intéressant à la médecine générale.
  2. Attirer  l’a attention sur le fait que nous sommes  des docteurs en médecine et non des médecins généralistes.
  3. La formation médicale continue doit être assurée par les facultés de médecine
  4. Constat du manque de reconnaissance de la médecine générale ; nécessite de  valoriser les actes et les gestes du médecin généralistes
  5. Demander la reconnaissance des compétences auprès de la commission d évaluations et qualification du conseil de l ordre et établir une bonne coordination entre sociétés savantes et conseil de l ordre ; l enseignement de la déontologie médicale est nécessaire.
  6. La formation initiale est inadaptée et il y a nécessite de stages pratiques de soins primaires  sur le terrain du médecin généraliste.
  7. Le développement professionnel continu est un moyen de formation continue efficace, nécessite une évaluation et une certification par les facultés de médecine conjointement avec l’ordre.

Tous les intervenants du panel ont répondu par un accord unanime pour le projet de spécialisation de la médecine générale.

Des ateliers de la SAMG :

  • Par ailleurs et en matière de sécurité de soins, intérêt d’étudier le phénomène afin de réduire les événements indésirables et de créer un observatoire au niveau de la wilaya.
  • Se lancer sans attendre dans la recherche en soins primaires et développer des projets de recherche avec les médecins généralistes exerçants.
  • Intérêt de développer  l’outil  de la MAPA en médecine générale  pour le diagnostic, et le suivi du patient hypertendu.
  • En matière de diabète s’intéresser  à la nutrition du diabétique.
  • La nécessité d’avoir des connaissances de base en droit général et  Connaitre la procédure et la méthodologie en expertise judiciaire en médecine générale.
  • La nécessite d’avoir des compétences en médecine du sport pour toutes les couvertures médicales d’activités sportives.

 

Partenaires

Suivez-nous

Newsletter SAMG

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Contact

BP188-227 Université Abdelhamid Ibn Badis
Mostaganem 27000, Algérie

 +213 (0)45 38 90 61
 +213 (0)45 38 90 57